JONAS VERNEREY

Je suis né en 1989. En plein dans les vacances d’été. Et un dimanche en plus. Au calme.
Au début de ma scolarité, certains professeurs me voyaient comme un dépressif, car je dessinais tout en noir. Plus tard, on a découvert qu’il était daltonien.


Je n’ai pas aimé l’école. Avec ses chaises, ses tables, les devoirs, tout ça… Je voulais toujours aller dehors, dans la forêt. Comme mon grand-père il paraît. Alors j’ai eu la chance de pouvoir faire un CFC de bûcheron après l’école. C’est un beau métier : bûcheron. Et les promeneurs ils te le rappellent tout le temps, au cas où tu oublierais. Le son de la tronçonneuse ne me suffisait pas alors j’ai commencé le trombone à la Musique Scolaire avec Jean-Michel Ducommun, puis au conservatoire à La Chaux-de-Fonds de 2006 à 2011.


J’ai commencé à enseigner à la Musique Scolaire en 2010. Cette année-là, on m’a dit que pour devenir musicien professionnel, il devait faire une maturité professionnelle. Alors, en 2011, il a racheté un crayon et une gomme, puis je suis retourné à l’école. Avec des chaises, des tables, des devoirs…


À la fin de l’année scolaire, j’ai été pris à la Haute École de Musique de Genève. Là-bas, j’ai obtenu en 2014 un Bachelor en instrument avec mention « très bien » et un Master en Pédagogie instrumentale avec mention « très très très bien » en 2016.
Et je suis revenu m’installer dans nos montagnes neuchâteloises.
Là, je m’abandonne à la vie. La vraie vie. La grande. Sobre et heureuse.

X